Projet pilote à Pise

Publicité publique du projet

Au cours de la phase préparatoire de l’atelier, les responsables de l’activité ont pris contact avec les établissements d’enseignement supérieur de la ville, et les jeunes étudiants ont été impliqués et informés du projet, de son objectif et des résultats attendus. Nous avons reçu une bonne participation de certains enseignants qui se sont rendus disponibles pour la réunion avec plus de 250 jeunes. Nous avons produit du matériel de diffusion (papier et Web) concernant les projets et une journée d’information publique avec conférence de presse et projection vidéo ouverte à tous les citoyens.

Identification et sélection des destinataires

Progressivement et grâce au soutien des parties prenantes locales, nous avons identifié les destinataires de l’activité, jeunes Italiens et migrants ou réfugiés. À Pise, nous travaillons en étroite collaboration avec les responsables locaux de la Croix-Rouge italienne, qui ont apporté un soutien fondamental à l’identification des jeunes migrants, à leur participation et à leur implication.

Tout d’abord, un calendrier de travail a été préparé (transmis aux partenaires du projet dans d’autres pays), avec une analyse du contenu, de l’espace de travail et une stratégie didactique identifiée par les responsables de l’atelier.

Mise en œuvre du projet pilote

Le projet pilote de Pise (janvier-mai 2019) se déroule en plusieurs étapes d’approfondissement progressif des sujets à traiter.

Phase 1 – approche du travail vidéo et des jeux de team building: au cours de cette première phase, les participants commencent à se connaître, à passer les premiers jours de travail ensemble et à initier une approche des techniques et de la théorie vidéo. Dans cette phase, nous utilisons beaucoup de jeux pour faciliter les relations entre les participants. Nous travaillons immédiatement en rendant disponibles des outils d’enregistrement vidéo, des téléphones portables à certaines caméras, en les utilisant dans des jeux et dans la dernière partie des journées de travail. Nous travaillons en facilitant le travail avec la traduction de la plupart des contenus en anglais et en français.

Phase 2 – début de l’étude théorique des techniques et des outils de tournage de vidéos: cette phase permet aux participants de prendre conscience des fondements théoriques de la vidéo, d’échanger impressions et expériences sur les contenus qu’ils voient proposés par eux-mêmes et par les enseignants, de commencer à élaborer d’idées individuelles et collectives. Dans cette phase, le travail de construction de la relation de groupe se poursuit à travers des jeux, des échanges d’expériences, des activités facilitant la narration et la confiance entre les participants. Dans cette phase, les destinataires du cours sont également impliqués dans d’autres activités.

Phase 3 – début de l’activité de tournage: les participants élaborent ensemble un projet créatif et le partagent avec le groupe, choisissant ce qu’ils veulent dire (même dans les coulisses) et commencent à filmer. Les premières parties sont utiles pour observer les erreurs, apprendre de nouvelles techniques, améliorer le style et rendre le contenu. Lentement, les participants acquièrent les compétences de base, s’impliquent davantage dans le travail et acquièrent une autonomie dans la définition du contenu et la réalisation des premières vidéos. L’assemblée se fait en groupes et en partie à la maison entre deux leçons. L’activité teambuilding continue dans le même temps, ce qui est fondamental pour la participation à l’itinéraire de tous les participants. Dans cette phase, la traduction n’est nécessaire que pour certaines parties du travail, dans lesquelles il est nécessaire d’approfondir les arguments. Les participants migrants ont acquis une plus grande autonomie par rapport à la langue italienne et souhaitent travailler de manière autonome, en demandant la traduction si nécessaire.

Phase 4 – montage et post-production: dernière phase du projet; pendant cette période, les participants tournent le dernier travail, terminent le tournage, rassemblent les matériaux et les assemblent pour avoir une idée de base des techniques de montage et de post-production, du conditionnement et du rendu final d’une vidéo. Le groupe travaille ensemble depuis quelques mois avec une bonne autonomie et il a été décidé d’élaborer différents contenus, notamment une dernière vidéo du laboratoire, une vidéo dans les coulisses et un ensemble d’interviews avec les participants.

Présentation au public des résultats du Projet Pilote

Lors d’une soirée de présentation ouverte au public, nous projetons les vidéos et racontons l’expérience du laboratoire à Pise, les activités du projet, ses objectifs. Les participants ont la possibilité d’échanger impressions et histoires avec le public, parmi lesquels nous invitons les parties prenantes locales, les jeunes des écoles concernées et les bénéficiaires indirects du territoire.

[ngg src= »galleries » ids= »3″ display= »basic_thumbnail »]